L'insuline ne s'injecte plus, elle s'inhale !

Par : Aurélie Julien | Publié : 14/08/2014 | Posté dans : Actu euroClinix | Commentaires
mannkind sanofi inhalateur

Après un premier traitement lancé pour diabète, le Lantus, le leader Sanofi ne compte pas s'arrêter là. Sanofi et MannKind s'associent pour mettre au point et commercialiser l'insuline à inhaler. Pour satisfaire les patients atteints de diabète, Sanofi est prêt à débourser 1 milliard de dollars. Découvrez le principe de cette nouvelle méthode d'insuline à inhaler.

Un projet pour les diabétiques : de la poudre à inhaler par un sifflet

Le projet des deux sociétés, l'Afrezza, n'est autre qu'une poudre à inhaler via un sifflet. Plus simple et rapide que l'injection quotidienne parfois douloureuse, l'insuline prise sous cette forme permettra de contrôler la glycémie des adultes atteints de diabète de type 1 et de type 2. Cette poudre à inhaler est préparée selon la technologie Technophere. Le médicament se décline sous la forme d'une cartouche à usage unique à administrer par inhalation pendant une minute avant les repas. L'insuline humaine ordinaire est composée de microparticules encapsulées avec du fumaryle dicétopipérazine puis lyophilisées. Lors de l'inhalation, les microsphères vont se dissoudre dans les poumons. En 15 minutes, la concentration sanguine maximale est atteinte. .

Une collaboration fructueuse pour les deux sociétés

Les laboratoires pharmaceutiques continuent sans cesse de rechercher des solutions pour éviter l'injection d'insuline quotidienne pour les personnes diabétiques. Pour cela, Sanofi a récemment annoncé une collaboration avec la biotech américaine MannKind pour commercialiser un traitement à inhaler nommé Afrezza. Une première avance de 150 millions de dollars puis 775 autres millions seront débloqués en fonction des objectifs particuliers et des réglementations mais aussi du seuil de vente. La collaboration entre les deux entreprises prévoit un partage des pertes et des profits : 65% pour Sanofi et 35% pour MannKind. .

Un traitement qui pourrait apporter aux patients et rapporter aux entreprises

Le 27 juin 2014, la FDA (Food and Drug Administration) a approuvé la mise sur le marché de l'Afrezza pour le premier trimestre 2015 aux États-Unis. MannKind pourra produire et fabriquer le traitement directement dans son usine de Danbury, dans le Connecticut alors que Sanofi s'occupera du développement du produit mais aussi des affaires réglementaires ainsi que de la commercialisation. Ce projet mené à bien est évalué à 40 milliards de dollars. Il n'est pourtant pas le premier traitement à inhaler contre le diabète créé puisque Pfizer avait déjà obtenu toutes les autorisations nécessaires à la commercialisation de l'Exubera mais ce dernier, ne connaissant pas le succès, a été retiré du marché en 2007.

Ajoutez un commentaire

Votre nom:*
Email:
Commentaires:*
 
Infographie
Archives